Baby holding parent pinky finger

Edito

INVITATION AG 121222.jpg

Paris, le 15 novembre 2022

​​Chères Consœurs, Chers Confrères,

Notre prochaine Assemblée Générale, suivie d’une soirée thématique, aura lieu le 12 décembre 2022.

Vous trouverez ci-dessous un lien vers le programme et les éléments pratiques.

Une inscription est obligatoire avant le 3 décembre.

Un lien ZOOM vous sera communiqué et permettra d’y assister en distanciel.

Vous avez reçu comme chaque mois la revue « Contact » adressée  par notre Conseil National, dont la ligne éditoriale concerne  essentiellement la notion de « Consentement ».

Notre code de déontologie par l’article R.4127-327 du code de la santé publique stipule que « La sage-femme doit prodiguer ses soins sans se départir d’une attitude correct et attentive envers la patiente, respecter et faire respecter la dignité de celle-ci ».

Ainsi, la dignité, définie comme le respect, la considération, ou les égards que mérite quelqu’un, figure  dans notre code de déontologie depuis des années.

La notion de consentement, jusqu’alors implicite, devient explicite, et nous rappelle que notre profession, profondément humaine, prend toute sa valeur, voire, toute sa saveur, dans une prise en charge respectueuse de la personne, quel que soit son âge.

Il est la pierre angulaire de notre lutte contre les violences faites aux femmes.

 

Dans l’attente de vous rencontrer le 12 décembre prochain.

 

Votre dévouée,

Cécile MAREST

Présidente du Conseil Départemental de l’Ordre des Sages-Femmes de Paris

 
cadre tous les élus accueil.png

Nos missions

- veille au maintien des principes de moralité, de probité, de compétence et de dévouement indispensables à l'exercice de la profession de sage-femme,

- veille à l'observation par les sages-femmes des devoirs professionnels et des règles déontologiques,

- défend l'honneur et l'indépendance de la profession de sage-femme,

- assure notamment les fonctions de représentation de la profession dans le département,

- autorise le président du conseil à ester en justice, à accepter tous dons et legs à l'Ordre, à consentir toutes aliénations ou hypothèques et à contracter tous emprunts,

- statue sur les demandes d'inscription des sages-femmes désirant exercer dans leur département et procèdent à la radiation du tableau des sages-femmes,

- gère les finances de l'Ordre au niveau du département, sous le contrôle du Conseil national,

- saisi, s'il a connaissance d'un cas où l'infirmité ou l'état pathologique de la sage-femme rend dangereux l'exercice de sa profession, le conseil interrégional dans le ressort duquel le département est situé afin de lancer une procédure de suspension temporaire du droit d'exercer,

- exerce devant toutes les juridictions tous les droits réservés à la partie civile relatifs aux faits portant un préjudice direct ou indirect à l'intérêt collectif de la profession,

- crée des organismes de coordination avec les autres conseils départementaux, sous le contrôle du Conseil national,

- organise et procède à la réunion de conciliation dans le cadre d'un dépôt de plainte ou d'un conflit entre consœurs.