Baby holding parent pinky finger

Edito

Paris, le 28 juillet 2022

​​Chères Consœurs, Chers Confrères,

Hôpitaux sous tension, épuisement des professionnels majoré par la canicule, cet été 2022 s'avère extrêmement compliqué.

Consciente des difficultés de terrain, l'ARS propose deux dispositifs afin de sécuriser la prise en charge de nos patientes :

  • La TATEPA : Cellule d’appui aux Transferts A Terme Et Post Accouchement, qui est une nouvelle activité de la cellule de l'APHP concernant le transfert des grossesses pathologiques, à partir du lundi 4 juillet 2022 ;

  • L'AIMA : Cellule d’Aide à l’Inscription en Maternité, mise en place par l’ARS Ile de France vers le 18 juillet 2022.

 

Si ces dispositifs assurent la sécurité des patientes, et sont une réponse à la situation d'urgence connue actuellement dans le secteur de la périnatalité, il n'en va pas de même avec leur bien être psychologique : la projection de son accouchement et de ses suites dans une maternité va de pair avec un choix de lieu, correspondant à ses besoins, et à son  projet de naissance.

Il faudra donc maintenant préparer les femmes à cette cassure, pour ne pas dire fracture dans leurs projets d'accouchement.

Si l'avènement de l'entretien post natal est une évolution extrêmement favorable pour suivre la relation mère enfant, et soutenir les femmes dans une période particulièrement vulnérable, cette mesure, comme beaucoup d'autres, ne trouvent  sens que si les sages-femmes peuvent fournir un accompagnement de qualité en amont.

Ces solutions d'urgence de qualité ne doivent pas obérer les changements indispensables à la profession de sages-femmes.

Dans un autre domaine, avec l'évolution de notre code de Déontologie, de nouveaux contrats types sont mis à disposition par le Conseil national ; si le principe est bien la liberté contractuelle, il est néanmoins indispensable de veiller à ce que le contrat signé protège les deux parties.

Vous trouverez ces nouveaux contrats en ligne sur l'adresse suivante : https://www.cdosf75.info/contrats

Pour information, notre juriste relie tous vos projets de contrat et vous adresse ses propositions de modification le cas échéant. Nous vous conseillons vivement de nous les adresser avant signature.

Nous restons à vos côtés durant cette période d'été, en inscrivant notamment très rapidement toutes et tous les collègues qui arrivent sur notre département afin de leur permettre d'exercer au plus vite.

 

Bonnes vacances ou bon courage à vous selon les cas.

Bien confraternellement,

 

Votre dévouée,

Cécile MAREST

Présidente du Conseil Départemental de l’Ordre des Sages-Femmes de Paris

 
cadre tous les élus accueil.png

Nos missions

- veille au maintien des principes de moralité, de probité, de compétence et de dévouement indispensables à l'exercice de la profession de sage-femme,

- veille à l'observation par les sages-femmes des devoirs professionnels et des règles déontologiques,

- défend l'honneur et l'indépendance de la profession de sage-femme,

- assure notamment les fonctions de représentation de la profession dans le département,

- autorise le président du conseil à ester en justice, à accepter tous dons et legs à l'Ordre, à consentir toutes aliénations ou hypothèques et à contracter tous emprunts,

- statue sur les demandes d'inscription des sages-femmes désirant exercer dans leur département et procèdent à la radiation du tableau des sages-femmes,

- gère les finances de l'Ordre au niveau du département, sous le contrôle du Conseil national,

- saisi, s'il a connaissance d'un cas où l'infirmité ou l'état pathologique de la sage-femme rend dangereux l'exercice de sa profession, le conseil interrégional dans le ressort duquel le département est situé afin de lancer une procédure de suspension temporaire du droit d'exercer,

- exerce devant toutes les juridictions tous les droits réservés à la partie civile relatifs aux faits portant un préjudice direct ou indirect à l'intérêt collectif de la profession,

- crée des organismes de coordination avec les autres conseils départementaux, sous le contrôle du Conseil national,

- organise et procède à la réunion de conciliation dans le cadre d'un dépôt de plainte ou d'un conflit entre consœurs.